Top view desk

En tant que dirigeant d’entreprise, pourquoi pensez-vous qu’il est utile d’être membre du Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick (CENB), étant donné le rôle que joue cet organisme en vue de bâtir un meilleur Nouveau-Brunswick?

J’ai eu la chance d’être nommé au CENB par le Wallace McCain Institute. Quand l’institut cherchait un membre pour le CENB, j’ai levé la main, parce que je pense qu’il est important pour les chefs d’entreprise de la province de s’exprimer d’une seule et même voix. Nos efforts peuvent être plus fructueux quand nous travaillons ensemble en groupe que quand nous travaillons séparément. Il s’agit autant d’un travail d’équipe que d’un travail de dirigeant.

Les membres du CENB s’efforcent collectivement de réaliser des objectifs communs et de prendre des décisions sur des priorités pour lesquelles il est possible de prendre des mesures concrètes en vue d’accomplir de véritables progrès dans la réalisation de ces objectifs. Quand nous unissons nos forces, nous sommes capables de nous exprimer d’une voix plus forte et il est plus facile pour nous de nous faire entendre. Cela nous permet de contribuer à faire du Nouveau-Brunswick un meilleur endroit où vivre et mener ses affaires.

Quelle est votre définition de la réussite?

Nous avons connu la réussite dans la mesure où, quand ma femme Rosalyn et moi avons racheté l’entreprise, nous nous sommes fixé pour objectif de connaître une croissance annuelle de 3 p. 100. Notre intention n’était pas du tout de nous développer à la cadence que nous connaissons aujourd’hui, avec une croissance d’environ 35 p. 100 par an. Mais la réussite, dans les affaires, ce n’est pas seulement les produits que vous mettez au point, les campagnes de marketing que vous lancez et l’argent que vous gagnez.

Le fait de diriger une entreprise florissante et rentable nous permet de prendre des mesures dans d’autres domaines relevant de ce qu’on appelle la « réussite », comme le développement des talents et les efforts soutenus de l’entreprise pour être une entreprise responsable sur le plan social. Il nous faut bien entendu gagner de l’argent pour pouvoir réaliser ces autres objectifs. Mais le perfectionnement professionnel de nos employés, la formation de nouveaux dirigeants dans la province et notre appui à la communauté qui nous a elle-même offert son appui pendant toutes ces années — ce sont là des choses dont il n’est pas faux de dire qu’elles sont des indicateurs de réussite plus importants que notre marge de bénéfice.

Y a-t-il une information intéressante sur votre entreprise que les gens ne connaissent pas?

L’entreprise Mrs. Dunster’s est la plus grande entreprise familiale de boulangerie du Canada atlantique. Nous approvisionnons deux fois par semaine 600 magasins (c’est-à-dire en gros toutes les épiceries dans la région) et 200 restaurants. Peu de gens savent que nous commençons chaque journée avec un inventaire totalement nul! Tous nos produits sont des produits frais fabriqués le jour même.

Quelle est votre liste de souhaits pour le Nouveau-Brunswick?

Je souhaite plus que tout changer la façon de penser des gens concernant ce qu’il est possible de faire au Nouveau-Brunswick. Les habitants des Maritimes sont par nature des personnes humbles, qui ont tendance à minimiser leurs réussites. Mais nous faisons cela à notre détriment et au détriment de la province dans son ensemble. Il y a trop de jeunes qui quittent la province parce qu’ils sont convaincus qu’ils auront de meilleurs débouchés ailleurs et cela a un effet négatif non seulement sur notre économie, mais aussi sur le moral des gens.

Au N.-B., il faut que les entreprises s’efforcent davantage de célébrer leurs réussites. Il n’est pas nécessaire de vendre quelque chose d’une valeur d’un million de dollars pour attirer l’attention des gens. Il peut s’agir de faire un investissement dans un nouvel équipement ou d’embaucher des immigrants et de leur donner une nouvelle chance dans leur vie, dans cette région incroyable que nous appelons notre chez-nous. C’est en diffusant toutes sortes d’exemples de réussite, qu’ils soient de petite ou de grande ampleur, que nous arriverons à donner de l’espoir aux gens et à les encourager à rester ici et à travailler dans la province.

Si vous aviez un conseil à donner aux gens, quel serait-il?

L’entreprise Mrs. Dunster’s a une culture de célébration de ses réussites. Je conseille d’appliquer cette même approche à un niveau personnel. Parlez de ce que vous faites! On ne sait jamais qui on va inspirer en faisant cela. Il ne s’agit pas de se vanter, mais il est prouvé que la diffusion de descriptions de réussites contribue à susciter d’autres réussites.

Quand les entrepreneurs se dotent d’une solide image de marque, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel, ils arrivent plus facilement à passer à un niveau supérieur d’activité. Il est important pour cela de savoir raconter ce qu’on fait. Le fait de parler de ce qui fonctionne bien nous permet de donner plus d’assurance aux gens, ce qui les rendra plus à même de prendre des risques et d’en récolter les fruits. Cette énergie positive attire des personnes plus talentueuses (qui ont tendance à rester plus longtemps), un plus grand nombre de clients (qui veulent apporter leur soutien à quelque chose qui en vaut la peine) et des partenariats commerciaux qui permettent souvent d’ouvrir de nouvelles portes et de susciter de nouveaux débouchés dans des domaines inattendus.

Qu’est-ce qui vous motive?

Il y a deux choses qui me motivent. D’une part, je me sens responsable du legs de l’entreprise Mrs. Dunster’s et je veux m’assurer que nous continuons bien à apporter notre appui aux nombreuses familles qui dépendent de nous pour leur subsistance. Quand l’entreprise est prospère, nous sommes en mesure d’aider les membres de notre communauté à connaître eux aussi la prospérité. Ce qui me motive, c’est donc sans aucun doute la création d’emplois durables sur le long terme.

D’autre part, ma femme est une grande source de motivation pour moi. J’admire son intuition et son intelligence. Elle a des compétences qui complètent les miennes et cela fait d’elle une excellente partenaire dans ma vie personnelle et professionnelle.

De quoi êtes-vous le plus fier ou quelle est votre plus grande réalisation à ce jour?

Je ne vois pas de moment particulier ou de réalisation particulière. Il y en a beaucoup et c’est peut-être de cela, justement, que je suis le plus fier. En dépit du fait que nous commençons tous les matins avec un inventaire nul, notre équipe se débrouille toujours, d’une manière ou d’une autre, pour faire un bon travail.

Qu’il y ait une énorme tempête de neige, qu’un appareil tombe en panne ou que nous ayons une coupure d’électricité, nous sommes constamment en mesure de surmonter les obstacles. J’ai vu certains de nos employés venir au travail en motoneige ou faire une journée de 12 heures pour s’assurer que nous avions bien livré tout ce que nous avions à livrer. Cela témoigne du dévouement des personnes que nous choisissons d’employer. Nous leur en sommes extrêmement reconnaissants.

Indépendamment de nos employés, nos clients nous font aussi part d’histoires incroyables. Par exemple, nous avons récemment reçu un message de courriel très touchant de quelque chose qui était venu nous voir quand il était à Sussex. La mère de famille nous a écrit pour nous faire part de sa sincère gratitude pour le fait que sa fille, qui souffre d’une grave allergie aux fruits à coque, avait été en mesure de choisir n’importe quelle friandise dans notre étalage, parce que l’entreprise Mrs. Dunster’s est une entreprise entièrement dépourvue de tout produit à base de fruits à coque. Ce sont des histoires comme celle-là qui font que tout notre travail en vaut vraiment la peine.