Meeting

En tant que dirigeant d’entreprise, pourquoi pensez-vous qu’il est utile d’être membre du Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick (CENB), étant donné le rôle que joue cet organisme en vue de bâtir un meilleur Nouveau-Brunswick?

Cela m’apporte tellement d’être membre du CENB. Je suis entouré de personnes qui font partie des individus les plus brillants de la communauté des entreprises du Nouveau-Brunswick. Il y a tellement d’entreprises locales qui font de grandes choses, en particulier des entreprises familiales qui tiennent à rester dans la province, au lieu de céder leur fonds de commerce et de passer à autre chose. C’est une véritable source d’inspiration de voir des entreprises comme McCain Foods et Cooke Aquaculture prouver qu’il est tout à fait possible de connaître la réussite en restant ici.

Quelle est votre définition de la réussite?

Pour moi personnellement, la réussite, c’est de pouvoir continuer de faire ce que j’adore faire. Quand on aime faire ce qu’on fait, ce n’est pas du travail. Si on commence à avoir l’impression que c’est du travail, alors il faut se poser la question de savoir s’il ne serait pas temps de passer à autre chose. Sur le plan professionnel, la réussite, c’est d’avoir une entreprise qui est en phase de croissance continue. Si votre entreprise n’est pas en phase de croissance, c’est qu’elle se meurt.

Quelle est la personne qui vous a le plus influencé dans votre carrière?

A. J. Archie, mon père. Il y a 40 ans, c’est mon père et moi qui avons lancé Malley Industries, alors que je n’avais que 21 ans. Il était mon meilleur ami et mon partenaire dans les affaires. Grâce à lui, j’ai eu le mentor dont j’avais besoin pour construire une entreprise prospère. Aujourd’hui, ma femme, mon fils et ma fille participent tous à l’entreprise. Elle repose sur cet héritage familial.

Quelle est votre liste de souhaits pour le Nouveau-Brunswick?

Pour moi, en tant que fabricant, l’équipement et la technologie sont importants, mais ce sont les gens qui restent au cœur même des choses. Quand je songe à l’avenir, je me demande : « Qu’est-ce que nous pouvons faire pour explorer de nouvelles technologies et exploiter l’automatisation sans sacrifier les gens? » J’aimerais voir plus de gens rester et travailler au Nouveau-Brunswick. 

Malley Industries a récemment remporté le prix d’excellence des employeurs de Prêt pour l’avenir NB. Pourquoi était-il important pour votre entreprise de participer à ce programme?

Il est extrêmement important d’offrir du mentorat aux jeunes générations, en particulier pour la planification de la succession. Bon nombre de nos gens sont des diplômés des collèges communautaires et des universités de la région et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents. Le programme Prêt pour l’avenir NB nous aide à nouer des liens avec des jeunes brillants dans la province et à leur offrir une formation pratique. Cette culture de l’apprentissage par l’expérience nous aide en tant qu’entreprise. Elle aide aussi les étudiants et elle aide l’économie de la province dans son ensemble. Il est gratifiant de donner une chance aux jeunes, sachant que l’expérience pourra les conduire à rester au N.-B. et à faire carrière ici.

Qu’est-ce qui vous motive?

Ce qui me motive, c’est de voir mon entreprise se développer et de passer à un palier supérieur. Ce sont aussi les gens qui me motivent. Nous avons une excellente équipe qui cherche constamment à remettre en cause l’ordre établi des choses et à faire passer notre entreprise à un palier supérieur. Leur engagement me motive.

De quoi êtes-vous le plus fier ou quelle est votre plus grande réalisation à ce jour?

J’ai été la première personne dans ma famille à faire des études universitaires et je reste attaché à la formation continue. Dans ma carrière, j’ai remporté plusieurs récompenses et figuré à cinq reprises au palmarès des 50 meilleurs P.-D.G. du Canada atlantique du magazine Atlantic Business. J’ai aussi été nommé Entrepreneur EY de l’année dans la fabrication pour la région de l’Atlantique. Mais l’essentiel n’est pas de gagner des récompenses. Il est de jouir de la validation qu’apporte le fait qu’on a fait quelque chose de bien. Je suis extrêmement fier que ma famille se soit intéressée à mon entreprise.

Si vous aviez un conseil à donner aux gens, quel serait-il?

Embauchez de bonnes personnes, qui sont plus intelligentes que vous. Respectez-les et écoutez-les. Adressez-leur des louanges et des encouragements. Suivez ce que votre cœur vous dicte. Ne changez pas les choses pour faire plaisir à quelqu’un d’autre. Sachez déléguer.

Y a-t-il une information intéressante sur votre entreprise que les gens ne connaissent pas?

Nos activités consistent à 65 p. 100 en des exportations. La grande partie va aux États-Unis, mais nous exportons aussi dans d’autres pays, en Amérique du Sud, aux Caraïbes et à Israël. À certains égards, Malley Industries est mieux connue à l’étranger que chez nous!

Quel est le livre que vous lisez en ce moment?

Je lis énormément, environ un livre par semaine. J’aime les livres sur les affaires et les périodiques, comme Fortune, Forbes et Harvard Business Review. Mais j’aime aussi les romans policiers d’auteurs britanniques. J’adore suivre le processus de résolution des énigmes dans les policiers.

Quel est l’objet dont vous ne pourriez pas vous passer?

Ma voiture. J’adore conduire. J’ai une BMW et une Ford de 1940, mais je prendrais n’importe quelle voiture. La conduite est le moment idéal pour réfléchir!