Man holding pen
Ce n’est un secret pour personne que la population active au Nouveau-Brunswick est en baisse. Les adultes de la génération du « baby boom » sont en train de partir à la retraite et les travailleurs plus jeunes tendent à déménager dans d’autres provinces, de sorte que bon nombre d’entreprises de la province ont beaucoup de mal à trouver des employés qualifiés en nombre suffisant.

Au Nouveau-Brunswick, le secteur de la fabrication continue de contribuer à la croissance de l’emploi dans la province et, par là même, à celle de l’économie dans la région. L’industrie a bien résisté ici au fil des ans, par rapport à la situation dans les autres provinces, où elle a connu une baisse. De nombreux fabricants du N.-B. sont en activité depuis des décennies et on y trouve un grand nombre de membres du Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick (CENB).

Moncton, le 3 juin 2019 – Le Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick et le Conseil économique du Nouveau-Brunswick ont annoncé aujourd’hui qu’ils formeront un groupe de travail afin d’accroître les retombées économiques du bilinguisme dans la province. Ils mettent ainsi en œuvre la principale recommandation de l’étude du Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Deux langues, c’est bon pour les affaires.

Nous sommes ravis de pouvoir vous inviter à participer à notre nouvelle série de webinaires sur l’immigration intitulée « Recrutement international par les employeurs pour les employeurs », en partenariat avec McInnes Cooper, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick et la Chambre de commerce pour le Grand Moncton.

Au Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick, nous avons pour mission de travailler dans nos collectivités afin de bâtir une économie concurrentielle et croissante qui offre des occasions à tous les investisseurs, les travailleurs et les résidents de la province.

Le Conseil d'entreprises du Nouveau-Brunswick (le Conseil) croit que le Nouveau-Brunswick offre des possibilités incroyables d’accès à des entreprises novatrices aux diplômés. Comment pouvons-nous faire en sorte qu'un plus grand nombre d'étudiants de niveau postsecondaire restent au Nouveau-Brunswick après l'obtention de leur diplôme? Comment pouvons-nous mettre les étudiants en contact avec des occasions favorables et présenter aux entreprises le talent nécessaire à leur développement? Ces questions ont donné lieu à la Tournée de l'autobus de l'innovation, un volet d’un nouveau cours d'apprentissage expérientiel offert à l'Université Mount Allison.

Les habitants du Nouveau-Brunswick ont l’habitude de payer un peu plus chaque année pour les marchandises et les services. C’est ce qu’on appelle l’inflation et c’est un effet naturel de la croissance de l’économie.

Une alliance de six associations de gens d’affaires représentant plus de 4 000 entreprises du Nouveau-Brunswick présente aujourd’hui sa plateforme pré-électorale intitulée Nous choisissons la croissance. Elle demande à chacun des partis politiques provinciaux de s’engager, dans leurs plateformes électorales, à prendre des mesures concrètes afin d’appuyer cinq axes prioritaires de croissance.

Le Policy Studies Centre de l’Université du Nouveau-Brunswick a publié aujourd’hui un rapport qui comprend 10 recommandations clés tirées du symposium sur la tarification du carbone au Nouveau-Brunswick, activité qu’il a tenue de concert avec le Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick en janvier dernier. Un groupe varié composé de 60 parties prenantes de partout dans la province (représentants du gouvernement, entrepreneurs, membres chevronnés de l’industrie, représentants d’ONG à vocation environnementale et sociale, et membres du milieu universitaire, entre autres) s’est réuni dans le cadre de ces discussions.