Man holding tablet
Ce n’est un secret pour personne que la population active au Nouveau-Brunswick est en baisse. Les adultes de la génération du « baby boom » sont en train de partir à la retraite et les travailleurs plus jeunes tendent à déménager dans d’autres provinces, de sorte que bon nombre d’entreprises de la province ont beaucoup de mal à trouver des employés qualifiés en nombre suffisant.



Examen des chiffres de l’emploi dans notre région

D’après une étude de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), notre région a connu une baisse de la population de 2,4 p. 100 (soit 31 000 personnes) sur la période allant de 2012 à 2018. Au cours de la prochaine décennie, il est prévu que le nombre d’habitants du Canada atlantique partant à la retraite sera en gros de 229 000. Cela étant dit, bon nombre de jeunes vont achever leurs études postsecondaires pendant cette période. Que pouvons-nous faire pour les convaincre de rester et de travailler au Nouveau-Brunswick? Que pouvons-nous faire pour passer à la vitesse supérieure dans nos activités de recrutement d’immigrants afin d’attirer de nouvelles personnes de talent?

Cette même étude de l’APECA indique que 50 p. 100 des entreprises sondées au Canada atlantique disent avoir de la difficulté à recruter des employés et c’est là le taux le plus élevé au Canada. Certaines industries, comme le secteur de la fabrication, font déjà face, dès aujourd’hui, à une pénurie de main-d’œuvre et de personnes qualifiées. D’autres industries s’attendent à avoir besoin d’un grand nombre de travailleurs supplémentaires au cours des cinq années à venir. Il faut que nous prenions des mesures dès maintenant si le Nouveau-Brunswick veut inverser la tendance à la baisse dans sa population active.

Mises en garde répétées

Au printemps dernier, Mme Adrienne O’Pray a représenté le Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick (CENB) à l’édition 2019 du Forum de l’information sur le marché du travail. Cet événement s’est déroulé à Fredericton et a rassemblé 120 délégués venus discuter des difficultés liées au vieillissement de la population au Nouveau-Brunswick. Mme O’Pray a participé à une table ronde sur le thème « Aligner l’éducation et la formation avec le marché du travail » et elle a fait part à l’assistance de ses observations dans le cadre de cette table ronde.

Mme O’Pray a également siégé en tant que panéliste lors d’un événement organisé par Statistique Canada pendant l’été sur le thème « Des données, une histoire – Le Canada atlantique au travail ». Lors de cet événement, on a exploré l’évolution du marché du travail au Canada atlantique et son influence sur d’importants facteurs sociodémographiques, comme la fécondité, l’immigration et les migrations interprovinciales. Mme O’Pray a raconté sa participation à un congrès « Vision 2020 » il y a de cela une vingtaine d’années, lors duquel on avait prévu une pénurie de main-d’œuvre au Canada, en raison des tendances démographiques à l’époque. Il s’agit là d’un avertissement dont nous n’avons pas tenu compte et voilà la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui.

Ces deux événements illustrent le fait indéniable que l’économie du Nouveau-Brunswick est mal en point. Les données sur le marché du travail nous ont clairement fourni une mise en garde, avec la nécessité pour tous les acteurs concernés de prendre sans tarder des mesures. Mais que peut-on faire aujourd’hui?

Poursuite de la discussion – Sommet Main-d’œuvre 20/20

Le Sommet Main d’œuvre 20/20 est un événement très attendu qui se déroulera les 12 et 13 novembre 2019 à l’hôtel Delta Beauséjour. Cet événement, organisé par la Chambre de commerce du Grand Moncton et par la Corporation 3+, facilitera le déroulement de conversations importantes sur ce qu’il faut faire pour attirer et retenir des travailleurs dans la région et sur le rôle important de l’automatisation.

Mme O’Pray sera la représentante du CENB lors de ce sommet et animera la table ronde « Employeurs : êtes-vous prêts? ». Les autres tables rondes au programme sont les suivantes :

  • « L’innovation comme solution »
  • « Trouver du talent »
  • « Meilleures pratiques des employeurs »
  • « Diversité de la main-d’œuvre »
  • « Conserver notre jeunesse »

Le gala de Prêt pour l’avenir NB se déroulera parallèlement au Sommet Main-d’œuvre 20/20. Le CENB a joué un rôle clé dans le lancement de Prêt pour l’avenir NB cette année. Nous sommes convaincus que l’apprentissage par l’expérience est l’une des meilleures façons de susciter la participation des travailleurs qui font partie de la génération Z ou qui sont des enfants du millénaire. Ce partenariat très intéressant entre les employeurs, le gouvernement du Nouveau-Brunswick et les universités publiques offre aux étudiants de la province une expérience de travail authentique à l’échelon local. Ce type d’activité pratique et pertinente renforce l’apprentissage des étudiants et les prépare mieux au monde du travail après leurs études. Ces activités les mettent également en relation avec des débouchés dans le monde du travail local, ce qui renforce la probabilité qu’ils choisiront de rester dans la province pour y travailler.

Venez participer à la discussion! Unissons nos forces pour donner au monde du travail au Nouveau-Brunswick un avenir positif.